La Beauté Rétro Très IN

Publié le par Betty Glam

La tendance est à la beauté rétro.

Ça tombe bien, je commençais à en avoir marre du nude, pour changer, je préfère un maquillage rouge et noir 100% glamour. Teint de satin, œil de biche, bouche de feu bref, moi quoi !

Pour ce faire, voici les trois étapes clés du maquillage rétro : un teint poudré, un trait d’eye-liner noir et une bouche rouge vermillon mat.

*Le teint

On commence par une base de teint liquide, légèrement rosé, le fond teint, puis on ternine par une poudre compacte plus couvrante sur la zone T et une poudre libres pour estomper les brillances. Enfin, on structure le tout par une touche de blush sur les pommettes, rose pour les blondes, corail pour les autres. Le tout donne un teint 100% velouté.

*L'oeil de biche

L’ingrédient phare d’un œil 60’s, c'est l’eye-liner Noir, pour afficher un regard de braise. Le trait est relevé vers l’extérieur, pour dynamiser le regard et les cils, avec un mascara noir pour afficher du voulume,  voire une frange de faux-cils, pour pousser à fond la sophistication. La paupière reste quant à elle naturelle, juste un fard à paupières brun pour l’intérieur du sourcil. Un regard de pin-up aux influences sixties, marqué par le trait l’eye-liner.

*La bouche rouge

On commence par hydrater, avec une noisette de baume gras. Puis on dessine le contour des lèvres au crayon sec. Enfin, on colore la même nuance avec un rouge mat et ultra-pigmenté. C’est le moment d’oser le vermillon, mais seulement avec un teint parfait… Les jours de petite mine, on préfère un corail orangé, plus chaud, en mat également. Et pour un look résolument rétro, les ongles sont coordonnés. Rien de plus glamour qu'une bouche sexy !

On aura évidemment reconnu les créatures de la série "Mad Men" , elles sont sublimes, j'adore leurs looks et leurs make up ! En passant, il est inutile de préciser d'éviter le tabac, ça nuit au teint. On va retenir de ce temps là, leurs maquillages glamours et sexy !

Publié dans Beautés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article